Gommer sa peau, pourquoi ?

24 janvier 2017

Notre routine d’entretien de la peau comprend en général un soin hydratant. Moins souvent, un gommage de la peau. C’est dommage car il s’agit d’un geste très efficace pour la peau, aux effets immédiatement visibles. C’est un véritable geste de soin :

  • Il élimine les cellules mortes à la surface de la peau.
  • Il désincruste les pores de la peau.
  • Il évacue les points noirs.
  • Il favorise la pénétration des crèmes et des lotions.
  • Il active la circulation sanguine.
  • Il laisse la peau douce et lisse.
  • Il réduit l’empreinte superficielle des rides.
  • Il clarifie et uniformise le teint.
  • Et dernier atout, il stimule la jeunesse de l’épiderme en activant la génération de cellules plus jeunes.

Exfoliant

Quelles sont les solutions de gommage ?

Il existe plusieurs solutions de gommage de la peau. Il y a le gommage par action mécanique de grains et le gommage par action des ingrédients.

Les gommages à grains agissent de suite. Ce sont des exfoliants. Ils peuvent être utilisés sur le visage ou sur le corps en fonction du calibre des grains. Les grains proviennent de source minérale (silice) ou synthétique (billes de polyéthylène) ou végétale comme des noyaux d’abricots broyés plus ou moins finement. La finesse des grains va destiner leur usage.

Les plus gros sont appliqués sur le corps. Les très gros grains vont même être appliqués sur les parties calleuses ou rugueuses comme les coudes ou les talons.

Les plus fins, les moins abrasifs vont servir au gommage des peaux les plus fines et sensibles comme la peau du visage.

On évitera les produits contenant des microbilles de plastique (polyéthylène et ceux dont la dénomination comprend : acrylates copolymer, polyuréthane, acrylamide, carbomer). Non biodégradables, ces substances sont un fléau pour l’environnement.

 

Les gommages par action des ingrédients.

On les appelle aussi gommages chimiques, biologiques ou enzymatiques.

L’action mécanique d’exfoliation est remplacée par des ingrédients végétaux ou synthétiques.

On utilise en général des acides de fruits ou des composés organiques comme l’acide lactique qui vient en général de la fermentation du lait ou l’acide salicylique qui trouve son origine dans le saule principalement mais peut aussi être synthétisé.

Certains gommages en profondeur aussi appelés « peelings » font appel à des ingrédients puissants, souvent très acides, qu’il ne faut jamais manier seuls. Cette pratique doit se faire par et sous le contrôle d’un dermatologue.

 

Une dernière génération de gommage par ingrédient est apparue.

Il s’agit d’un gommage « doux » qui est activée par des enzymes de fruits, on l’appelle pour cela gommage enzymatique ou bioactivé.

Ici, les agents exfoliants sont des enzymes issues de fruits (la Papaïne pour la papaye, la Broméline pour l’ananas, la Ficine pour la figue, etc…).

Les enzymes existent à l’état naturel dans certaines levures. Ce sont des activateurs biologiques très importants pour la plupart des réactions biochimiques de l’organisme. Leur rôle consiste au niveau microscopique à abaisser l’énergie nécessaire pour enclencher une réaction. Ce sont des sortes de génies bienveillants du vivant qui multiplient par 1 000 à plusieurs milliards la vitesse de réaction des ingrédients entre eux qui ne réagiraient souvent pas en leur absence.

Les enzymes dissolvent les protéines des peaux mortes pour les éliminer en les désolidarisant de la couche superficielle du derme.

Leur action ressemble à celle des acides mais elle est plus légère, douce et progressive – ce qui améliore leur tolérance.

 

Quel gommage pour ma peau ?

Le gommage est un geste efficace mais il doit être manié avec précaution pour ne pas irriter, particulièrement dans le cas des peaux réactives ou sensibles.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de faire un test sur une partie de la peau à la fois sur le visage et sur le corps avant de choisir son gommage –et en nature de gommage (mécanique ou à base d’ingrédients) et aussi en temps de pose.

La fréquence idéale pour effectuer un gommage du corps ou du visage est d’une fois par semaine pour une peau normale et d’une fois toutes les deux semaines pour les peaux sèches et sensibles.

Cette fréquence permet aux cellules de se régénérer sans être agressées.

  • Pour les peaux sèches.

Préférez les gommages les plus doux : gommages à grains à particules ultra-fines (argile par exemple).

Encore mieux, les gommages doux enzymatiques ou bioactivés.

On prendra aussi la précaution d’appliquer un peu d’huile végétale après la gommage sur la peau afin d’adoucir le geste.

  • Pour les peaux acnéiques.

Le gommage aide les peaux acnéiques à cicatriser.

Pour autant, il faut faire très attention. Un gommage trop fort provoquera la stimulation de la production de sébum et causera l'apparition d'autres boutons.

Il faut éviter les gommages mécaniques et préférer les gommages à base d’ingrédients et mieux, enzymatiques ou bioactivés.

  •  Pour les peaux sensibles et réactives.

Evitez aussi les gommages forts ou agressifs.

Le mieux ce sont des gommages doux, enzymatiques ou bioactivés.

Dans tous les cas, testez votre gommage avec une petite quantité de la crème ou du gel gommant sur le côté de votre visage.

  • Pour les peaux mixtes à grasse.

Les gommages sont l'occasion de nettoyer en profondeur les pores et d’éviter la formation de points noirs sur la zone T du visage.

Votre peau supporte les plus gros grains du gommage mécanique mais attention, trop d’abrasion stimule la formation de sébum et donc d'imperfections.

Préférez les grains de calibre moyens à fins.

  • Pour les peaux normales.

L’ensemble des solutions de gommage vous est ouvert.

Ceci n’empêche de favoriser les solutions les plus douces, mécaniques ou à base d‘ingrédients.

Pour vous, les gommages vont avant tout servir à illuminer votre teint et retirer cette couche terne que forment les cellules mortes. Vous avez le choix du gommage de votre préférence, pour peu qu'il soit doux.

  • Pour les peaux matures.

Avec le temps, le renouvellement cellulaire se fait plus lent et la régénération de la peau se détériore. Les peaux mortes s'accumulent sur la surface de la peau.

Les gommages revitalisent et accélèrent la régénération cellulaire.

Évitez les gommages trop abrasifs qui peuvent endommager l’épiderme qui s'amincit avec le temps.

Besoin de conseils adaptés à votre type de peau ?

N'hésitez pas à nous contacter !

Nos experts en cosméto-botanique vous guideront pas à pas.

Laissez un commentaire

 (avec http://)