Huiles essentielles : précautions d’emploi

Les huiles essentielles sont utilisées et reconnues pour leurs nombreuses vertus (anti-infectieuses, antivirales et antiseptiques par exemple), mais également pour leurs propriétés cosmétiques. Elles sont dotées de substances actives extrêmement efficaces qui agissent très rapidement. C’est pourquoi, il convient de les utiliser avec précaution.

Règles de dilution des huiles essentielles

Les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles, c’est-à-dire qu’elles ne se mélangent pas à l’eau. Pour utiliser les huiles essentielles en cosmétique on prendra soin de les diluer dans :

Pour les soins visage, le dosage maximal recommandé est de 0,5% du poids total de votre préparation (c’est-à-dire pour 100g de crème, il ne doit pas y avoir plus de 0,5g d’huile essentielle).

Pour les soins corps, vous pouvez ajouter jusqu’à 1% du poids total de votre préparation. Attention : si vous avez la peau sensible, limitez à 0,2% la dilution pour les soins visage et à 0,5% pour les soins corps.

Prenons par exemple la réalisation d’une crème de jour pour le visage avec une huile essentielle :

Poids total de la préparation Quantité d’huiles essentielles à ajouter Nombre de gouttes à ajouter
50g 0,5%x50g=0,25g soit environ 0,25ml 7 gouttes*

*A retenir : 1ml d’huile essentielle correspond à environ 30 gouttes (cela peut varier en fonction de la densité de l’huile essentielle)

Attention : dans le cas où il y a plusieurs huiles essentielles dans une recette, le nombre de gouttes indiqué correspond au total des huiles essentielles de la préparation.

Utilisation et stockage des huiles essentielles

Certaines huiles essentielles sont photo-sensibilisantes (agrumes essentiellement), ne pas s’exposer au soleil après utilisation. Ne pas appliquer d’huile essentielle pure sur la peau.

Les huiles essentielles étant volatiles, veiller à bien fermer les flacons et à les stocker à l’abri de la chaleur et de l’humidité. Privilégier la conservation des préparations dans des flacons ambrés afin de préserver au mieux les huiles essentielles de la lumière. Tenir hors de portée des enfants dans une armoire fermée ou en hauteur.

Test cutané avant la première utilisation

Avant la première utilisation d’un produit contenant des huiles essentielles, il est conseillé de vérifier par un test cutané la tolérance aux huiles essentielles : appliquer le produit contenant des huiles essentielles sur l’intérieur du coude et attendre 24h. Si vous observez une réaction (gonflement, irritation, picotement…) n’utilisez pas le produit.

Ne jamais appliquer d’huile essentielle dans les yeux, les oreilles ou sur les muqueuses

Ne jamais appliquer de produits contenant des huiles essentielles, même diluées dans les yeux ou les oreilles. Pour les oreilles, en cas d’otite, par exemple, appliquez les produits derrière le pavillon de l’oreille. De même, il est interdit d’employer des huiles essentielles pures dans le nez ou sur les muqueuses.

Pour toute utilisation interne des huiles essentielles, consulter l’avis d’un aromathérapeute professionnel.

Que faire en cas de mauvaise utilisation ou dosage ?

En cas d’application trop importante d’huile essentielle sur la peau ou les muqueuses, éliminer le surplus le plus rapidement possible et appliquer une grande quantité d’huile végétale afin de protéger la peau.

En cas d’ingestion trop d’importante d’huile essentielle, contacter immédiatement le centre antipoison ou appeler le 15.

En cas de contact d’huile essentielle avec les yeux, laver le plus rapidement possible afin d’éliminer le surplus avec beaucoup d’eau fraîche. Consulter un médecin ou un aromathérapeute si la douleur persiste.

Mises en garde de l’utilisation des huiles essentielles

Les femmes enceintes : les huiles essentielles sont à priori « interdites » pendant le premier trimestre de grossesse sauf prescription médicale. Éviter toutes les huiles essentielles abortives et neurotoxiques pendant la totalité de la grossesse. Pour toute utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse, consulter l’avis d’un aromathérapeute professionnel.

Les femmes qui allaitent : prudence car les huiles essentielles passent dans le lait maternel. Celles autorisées doivent être prescrites par un médecin ou thérapeute. L’utilisation d’huiles essentielles pendant la grossesse et pour la femme qui allaite nécessite l’avis d’un aromathérapeute avisé.

Les enfants : quelques huiles essentielles risquent de provoquer des troubles nerveux. Elles sont donc contre-indiquées en dessous de l’âge de 6 ans, seuil au-delà duquel elles ne présentent plus aucun risque. Pour l’utilisation d’huiles essentielles sur les enfants, consulter l’avis d’un aromathérapeute professionnel. Ne jamais laisser les flacons à la portée des enfants.

Les personnes sous traitement : les huiles essentielles peuvent également interagir avec certains médicaments, qu’ils soient sous prescription ou non. Il est alors conseillé de consulter un spécialiste en aromathérapie.

Les huiles essentielles sont déconseillées en cas de mastose et de cancers hormonaux.

Ne pas utiliser les huiles essentielles de façon prolongée, même à faible dose. Ne jamais utiliser une huile sans s’être informé au préalable auprès d’un thérapeute ou de sources bibliographiques sûres.

AVERTISSEMENT

Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité. Pour tout usage des huiles essentielles dans un but thérapeutique, veuillez consulter un médecin. Retrouvez la sélection d’huiles essentielles bio Centifolia.