L’efficacité des produits cosmétiques bio

27 janvier 2016

Longtemps, les produits cosmétiques biologiques ont eu la mauvaise réputation de ne pas être aussi agréables à utiliser ou aussi efficaces que les produits cosmétiques classiques. Mais, avec l’engouement pour l’univers du BIO, les techniques de formulation et les matières premières ont pu évoluer et les cosmétiques biologiques n’ont désormais rien à envier à leurs voisins.

L’efficacité des produits cosmétiques bio

L’efficacité d’un produit cosmétique dépend pour beaucoup de son excipient (base sur laquelle repose la formule d’un produit cosmétique). Or, quel que soit le type de cosmétique et quelle que soit sa galénique (crème, gel, poudre, pâte, baume…) la composition de base d’un cosmétique est toujours la même :

  • 80% d’excipients
  • 20% de principes actifs, adjuvants (humectants, stabilisants, conservateurs) et additifs (parfums, colorants)

  L'excipient est donc le principal composant du produit. Il a pour objectif d'accélérer la diffusion des principes actifs (hydratant ou anti-âge par exemple).  

En cosmétique conventionnelle, l’excipient provient la plupart du temps de l’industrie pétrochimique : huiles minérales, silicones. Ces ingrédients, peuvent être doux, très agréables à étaler et jouent un rôle de barrière protectrice. Cependant, ils sont mal assimilés par l’organisme et par leur effet occlusif, ils ont tendance à étouffer la peau. Au final, ils ne nourrissent pas la peau et ont un effet superficiel.  

A contrario, les produits cosmétiques biologiques font appel à des excipients naturels : huiles végétales, cires, eaux florales lesquels vont apporter un véritable soin à la peau, notamment les huiles végétales, riches en vitamines et acides gras, très bien assimilés par la peau.  

Les cosmétiques biologiques agissent par conséquent en profondeur, nourrissant véritablement la peau par des lipides qui s’intègrent parfaitement  aux lipides des cellules épidermiques. Par ailleurs, l’excipient, par ses propriétés, peut être considéré comme un principe actif à part entière. L’actif nourrissant par exemple sera donc présent en plus grande quantité dans les cosmétiques biologiques que dans les cosmétiques conventionnels.    

Les arguments pour défendre l’efficacité des cosmétiques biologiques ne manquent pas !

Et vous ? Qu’en pensez-vous ?

Laissez un commentaire

 (avec http://)